dimanche 16 août 2009

Scénariser sans diriger ?

Ce billet est un pur produit de sérendipité (1, 2)...


J'ai récemment re-visité, quelques années après une primo-visite, La Maison de la Pierre à Volvic.


J'avoue ne pas être un rat de musée, où l'absence d'inter-activité et d'action m'ennuie rapidement...


Et pourtant... j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette scéno-visite.


Les technologies modernes utilisées nous font découvrir l'histoire de la pierre de Volvic par le biais de la vie d'un des carriers de cette ville.
Sa biographie, véritable fil d'Ariane, scénarise l'histoire les évènements, les lieux, les faits : j'y ai beaucoup appris, bien que je sois originaire de la région.
La visite se fait donc sans guide (personnalité physique), chacun est libre de suivre les animations multi-médias proposées.
Les parcours de liaison entre deux animations permettent aux différents visiteurs d'échanger sur ce qu'ils viennent de voir.


Mieux, j'ai eu envie d'en apprendre davantage : j'ai approfondi cette visite par divers compléments sur Internet.


Par un autre concours de circonstance, j'ai découvert la Pédagogie Eclosive.

Les manifestations de cette attitude peuvent se résumer comme suit :
    • Accueil et non pas initiative
    • Centré prioritairement sur le vécu plutôt que sur les faits
    • S’intéresser à la personne plutôt qu’au problème
    • Respecter la personne, la faire briller plutôt que de rechercher à briller soi-même
    • Faciliter la communication plutôt que de chercher (ou faire) des révélations.
La pédagogie éclosive ® se sert richement de ces résultats pour obtenir que le contenu technique de l’enseignement soit souhaité par le « client », comme un besoin, une curiosité à satisfaire.


La pièce porteuse de l’attelage de l’orientation non-directive à l’apprentissage d’un contenu est, sans conteste, le « S-E-S » (support évocateur de situations).
Sorte de roman, le S-E-S fait se dérouler une suite de situations courantes liées les unes aux autres sans rupture de l’action et dans une complexité croissante.
Ne voyez-vous pas un parallèle entre ma visite au scéno-musée et cette attitude pédagogique ?
Placé dans le contexte d'une véritable carrière de pierre de lave de Volvic, avec des sons, des vidéos, des décors animés, j'ai vécu la vie des carriers.

Placé dans la perspective de la vie de ce carrier entrepreneur, en corrélation avec l'Histoire de ma région, j'ai appris.
Abreuvé par un scénario subtil, incitatif, s'appuyant sur une multitude de supports, très ouverts sur le plan du contenu, j'ai pu, eu envie, d'apprendre parce que la démarche adoptée semble s’appuyer sur les valeurs et convictions portées par la pédagogie éclosive :
• Chaque individu dispose des capacités nécessaires à son épanouissement personnel.
• Le respect de soi et des autres.
• L’enrichissement par le partage sans contrainte ni critique.
• L’engagement dans ses voies de progrès.
Il me semble qu'il y a matière à réflexion... 

3 commentaires:

Missmath a dit…

Ces deux points :

Respecter la personne : la faire briller plutôt que de chercher à briller soi-même et

Faciliter la communication plutôt que de révéler


sont les clés qui permettent de passer du paradigme de l'enseignement au paradigme de l'apprentissage. La différence fondamentale entre le professeur maître absolu du spectacle (élèves passifs) et le professeur guide dans le cheminement de ses étudiants (élèves actifs). Les apprentissages véritables ne se font que dans l'action.

Gaël PLANTIN a dit…

La question : comment créer les conditions nécessaires et suffisantes ?

CEFAR asbl (David Vellut) a dit…

C’est avec intérêt que nous avons relevé sur votre Blog votre évocation relative à la «pédagogie éclosive® ».

Dans quelles circonstances avez-vous découvert la pédagogie éclosive® ?
Avez-vous eu l’occasion de la mettre en pratique ? À ce jour, en faites-vous toujours usage ?

Nous accueillerons avec un vif intérêt le fruit de vos réflexions et de votre expérience en la matière et, dans la mesure où cela vous agréez, nous échangerions volontiers avec vous sur ce sujet.

Le CÉFAR est une association sans but lucratif dont l’objet est d’offrir au plus grand nombre d’individus des occasions de développement personnel, que ce soit dans le cadre de leur activité professionnelle ou de leur vie privée. Nous poursuivons cet objectif au moyen de programmes de formation conçus en pédagogie éclosive® . Le CÉFAR forme également les animateurs et concepteurs de ces mêmes programmes.

Bravo et merci d’avoir fait usage de la marque dans un contexte cohérent avec cette démarche pédagogique particulière. Nous vous demandons, si ce n’est le cas, de faire suivre "pédagogie éclosive" du signe "®" ainsi que de l’adresse Internet de notre site Web : www.cefar.org
Nous vous en remercions.

Éclosivement vôtre.
David Vellut
Responsable Communication

CEFAR asbl
info@cefar.org